COSIRA

1,8 pétabit/seconde, le nouveau record de transfert de données !

1,8 pétabit/seconde, le nouveau record de transfert de données !

Il y a de quoi surprendre les utilisateurs d’internet ! Le nouveau record de transfert de données entre une puce et un laser est désormais de 1,8 pétabit par seconde, soit de 1 800 000 000 mégabits. Il s’agit du fruit du travail des chercheurs de l’université de Chalmers, en Suède et de l’université technique du Danemark. La technologie s’améliore à pas de géant et les scientifiques ne cessent d’innover pour battre tous les records. En voici les détails.

Une véritable révolution pour internet !

L’évolution d’internet est déclenchée. Les chercheurs danois et suédois se surpassent considérablement en mettant la main sur cette technologie capable de transférer des données à la vitesse de l’éclair. L’équipe a mis au point un système composé d’une puce photonique améliorée qui s’intègrera sûrement dans les systèmes informatiques. Cette puce utilise des lumières en les divisant en plus de 8000 couleurs modifiées et isolées afin de parvenir à transférer des données à la vitesse voulue. Les scientifiques ont aussi recours à un anneau amplificateur qui booste les processus non linéaires des lumières. 1,8 pétabit par seconde, c’est énorme ! Voilà pourquoi on l’appelle « peigne de fréquences ». Les essais effectués sur l’outil ont enregistré ce débit assez surprenant. Ce qui constitue d’ailleurs une réelle motivation pour les chercheurs pour concrétiser le projet.

Une petite comparaison s’impose !

En voyant les chiffres, on imagine déjà les capacités de la nouvelle puce photonique. 1,8 pétabit/seconde, c’est un débit dont l’effet sur les transferts de données peut changer complètement la donne. Pour une utilisation normale d’internet ou pour des téléchargements, un débit de 50 à 100 mégabits est déjà satisfaisant. Alors, essayons d’imaginer les performances ahurissantes de ce nouveau dispositif. Si l’on se réfère au classement des pays d’Europe en termes de débits internet, on retrouve par exemple le Luxembourg, l’Islande, la Suisse, les Pays-Bas et la Suède en haut de la liste. Et pourtant, ces pays proposent des débits compris entre 80Mbp/s et 119Mbp/s. Notons aussi que le dernier record de transfert de données enregistré est de 10,66 pétabits par seconde. Ainsi, cette puce semble bien vouloir faire une réforme technologique. Ce qui n’est pas pour déplaire les utilisateurs d’internet.

Un projet qui promet !

Les chercheurs qui ont développé cette puce sont persuadés d’avoir la clé d’un bel avenir pour le monde de l’informatique et de la technologie. Pour le moment, bien que ce ne soit encore qu’un projet, sa concrétisation se fait petit à petit. L’équipe danoise et suédoise tient à ce que, dans le futur, le système puisse s’utiliser dans des matériels informatiques avancés. Ces chercheurs sont encore en train de procéder à des améliorations en complétant et en finalisant la création de la puce. Un autre frein à l’usage immédiat de ce système, c’est que les ordinateurs actuels, même les plus performants, sont incapables de supporter un aussi grand volume. En tout cas, les essais se multiplient afin de garantir que l’outil soit impeccable.